Un logo seul suffit-il pour avoir une identité visuelle ?

Lorsque l’on lance son entreprise, on a tout de suite envie d’avoir un logo. Et c’est normal ! Le logo se met partout : en signature de mail, sur vos flyers, votre site internet ou encore vos réseaux sociaux. C’est lui qui permet de vous identifier au premier coup d’oeil et de vous garder en mémoire.

Que ce soit le panda de WWF, le crocodile de Lacoste ou encore le “swoosh” de Nike, toutes ces entreprises voient leurs valeurs prendre vie dans ce petit symbole à l’importance essentielle.

Mais est-ce qu’un logo suffit pour avoir une identité visuelle qui se démarque sur le marché ?

Vous vous doutez peut-être déjà de la réponse, mais dans cet article je vous parle de l’élément essentiel à mettre en place pour avoir de la cohérence dans vos visuels. Et je vous explique pourquoi je ne créé pas de logo seul.

Pourquoi avoir un logo ?

Votre logo représente votre structure. Et votre entreprise, si vous êtes freelance ou seul·e à la barre, c’est vous. Donc votre logo, c’est vous : vos valeurs, votre positionnement, vos engagements.

Votre logo doit être authentique et transmettre en une seule image :

  • votre domaine d’activité
  • vos compétences
  • vos engagements.

Eh oui, pas si simple !

C’est sur cette image que votre audience va décider si elle peut avoir confiance en vous et votre projet ! Et une audience qui a confiance se transforme en clientèle.

Mais la confiance marche dans les deux sens : travailler votre logo pour vous sentir aligné·e, c’est aussi donner un coup de pied au syndrome de l’imposteur et vous sentir plus légitime dans votre communication.

Un logo peut être composé du nom de votre structure, d’un symbole ou des deux éléments combinés.

Quoi qu’il en soit, un bon logo connaît des déclinaisons :

  • le logotype principal
  • un logotype secondaire
  • une déclinaison en noir et blanc
  • une version simplifiée pour mettre en favicon ou en signature

Ces derniers peuvent être utilisés sur vos devis, vos factures, en bas de vos posts… ils sont plus petits et discrets.

Mais attention, un logo seul ne suffit pas, il doit s’inscrire dans une identité visuelle.

C’est l’ensemble de votre image de marque qui peut inspirer confiance et renvoyer une image de qualité. Si vous avez un logo mais différentes typographies sur vos réseaux, votre site et quinze nuances de couleurs qui se battent en duel, vous êtes d’accord que cela ne renvoie pas une image très positive ou qualitative.

Un logo seul pour être reconnaissable, est-ce une bonne idée ?

La réponse est non ! Quelle surprise hein ?

Comme je le disais au-dessus : à quoi bon avoir un logo créé sur-mesure si vous utilisez 15 couleurs et 15 polices de caractères différentes sur chaque publication Instagram et que, du coup, personne ne reconnaît votre structure ?

Votre branding doit garder un fil rouge pour vous démarquer.

L’identité visuelle, c’est un ensemble d’éléments visuels cohérents qui permettent d’identifier une même entité au travers de différents médias de communication.

Si vous voyez une boisson rouge, à qui pensez-vous ? Je n’ai même pas besoin d’écrire le nom de la marque, je suis sûre que vous l’avez en tête.

Votre identité graphique, c’est donc un ensemble où se trouvent :

  • votre logo
  • votre site
  • vos visuels pour les réseaux sociaux
  • vos photos professionnelles
  • votre carte de visite
  • vos pictogrammes
  • votre flyer, livre, etc.

Il est important que tous ces éléments soient liés visuellement pour que votre audience vous reconnaisse immédiatement et vous mémorise, quel que soit le support et le message.

Comment créer d’autres supports de com’ cohérents avec son identité ?

Dans cette situation, la charte graphique est votre meilleure amie !

La charte graphique : là où se niche votre identité

Qu’est-ce qu’une charte graphique ? Ce n’est pas la même chose qu’une identité visuelle !

C’est un document extrêmement détaillé qui vous donne toutes les règles pour appliquer votre identité visuelle. C’est-à-dire qu’il décrit quand utiliser telle couleur, à quelle distance du bord de votre carte de visite écrire votre numéro de téléphone, comment faire votre Powerpoint, etc.

La charte graphique est indispensable dans les structures de taille moyenne ou grande, surtout si plusieurs personnes travaillent à la communication. Et elle permet également de déléguer ses supports de communication à une graphiste super facilement.

Le nombre de pages est très variable car il dépend du nombre de supports nécessaires à la communication de la structure. Par exemple, celle de la Nasa compte 60 pages.

Bref, c’est un document super complet qui vous aide à déployer votre identité de manière cohérente et, par conséquent, à rayonner !

Il ne faut pas se mentir, une charte graphique reste assez onéreuse, et quand on a une entreprise indépendante, ce n’est pas forcément nécessaire.

C’est pour cela que je propose d’opter plutôt pour un guide.

Et le brandboard pour avoir une identité visuelle cohérente ?

Qu’est-ce qu’un brandboard par rapport à la charte graphique ?

C’est en quelque sorte un mémo de l’identité visuelle qui tient en une page A4. En français, cela veut dire “tableau de marque”.

Ce document précieux contient tous les éléments dont il faut se souvenir afin de déployer votre identité de manière cohérente :

  • les polices de caractères
  • vos couleurs avec leurs codes exacts
  • votre logo et ses déclinaisons

Avec le brandboard, vous avez les indispensables de votre identité visuelle. Mais vous devrez faire preuve de créativité si vous voulez déployer votre identité visuelle sur vos supports de communication.

L’importance du guide pour déployer votre identité visuelle

Puisqu’une charte c’est trop et un brandboard c’est pas assez, je vous propose un document intermédiaire, un guide plus complet qu’un brandboard mais moins rigide qu’une charte.

Puisqu’une charte c’est trop et un brandboard c’est pas assez, je vous propose un document intermédiaire, un guide plus complet qu’un brandboard mais moins rigide qu’une charte.

Vous êtes autonome dans l’application de votre identité visuelle et vous pouvez créer vous-même vos visuels pour les réseaux sociaux, par exemple. Même si, pour gagner du temps, le mieux reste d’avoir quelques templates fait par un·e graphiste !

Ci-dessous, un extrait du guide pour le collectif Respondi.

Vous l’avez compris, un logo seul est inutile et même contre-productif.

Vous souhaitez avoir un court document qui vous aide à communiquer vos valeurs de manière cohérente ? Parlez-moi de votre projet.